Imprimerie Dumoulin: notre 2ème acquisition en France (Mars ’22)

DADDY KATE a racheté pas moins de quatre imprimeries ces dernières années. Une en Belgique et trois en France. Qui étaient-elles ? Que faisaient-elles ? Mais surtout, où en sont-elles aujourd’hui… et demain ? Voici l' »AVANT/APRES » de notre 2ème acquisition: l’Imprimerie Dumoulin (octobre 2020).

AVANT

Didier Dumoulin : « J’ai hérité de ma passion pour l’imprimerie de mon père. » Au début des années 1970, il a atterri dans une ancienne imprimerie où il a découvert les rouages du métier. Dix ans plus tard, l’occasion de reprendre les rênes de l’entreprise s’est présentée à lui. Il n’a pas hésité une seule seconde. Voilà comment a commencé l’histoire de l’Imprimerie Dumoulin. Après avoir pris la tête de l’imprimerie à la fin des années 1990, Didier Dumoulin a fait monter le chiffre d’affaires à près de 5 millions d’euros par an, en comptant parmi ses clients les géants français du textile Kiabi, Promod et Camaïeu.

Il poursuit : « Les commandes sont devenues plus importantes. J’ai été forcé de réfléchir. Je voulais être plus fort et avoir plus d’impact sur le marché. L’idée d’un éventuel rachat m’était donc déjà passée par l’esprit bien avant que nous ne connaissions des difficultés financières. Je ne pense pas que j’aurais été prêt avant 2019, lorsque l’un de nos fournisseurs a évoqué le nom de Daddy Kate. J’ai suivi mon intuition en exprimant mon intérêt, et tout a commencé. J’ai été conquis dès notre première rencontre, et je dois bien l’admettre : voir les machines innovantes de Daddy Kate m’a totalement convaincu. C’est impressionnant ! »

APRES

Didier Dumoulin : « Je me suis toujours montré franc et honnête avec mon personnel concernant les difficultés que je rencontrais et l’opportunité de rachat par Daddy Kate. J’étais convaincu que Daddy Kate pouvait nous apporter la dynamique nécessaire, surtout au niveau commercial. J’en ai aussi fait part à mon équipe, qui m’a rapidement suivi dans l’histoire. J’avais raison. Daddy Kate nous a rendus plus forts. Ils nous ont permis d’offrir à nos clients une gamme de produits beaucoup plus large, en plus de nous remettre à flot sur le plan économique. L’approvisionnement des clients n’a jamais été compromis. Je trouve que tout s’est bien passé pour moi, pour mes clients et pour mon personnel. »

 

FUTUR

Il ajoute : « J’espère que je disposerai bientôt de plus de temps pour poursuivre mon développement, tant sur le plan commercial que technique. Il est indispensable de connaître les technologies les plus récentes lorsque nous rendons visite à nos clients. Nous devons également orienter (encore) mieux notre stratégie commerciale et montrer clairement nos spécificités sur le marché. Continuer à regarder vers l’avenir, voilà le message. »

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.