DV3: notre 4ème acquisition en moins de 2 ans (Mai ’22)

DADDY KATE a racheté pas moins de quatre imprimeries ces dernières années. Une en Belgique et trois en France. Qui étaient-elles ? Que faisaient-elles ? Mais surtout, où en sont-elles aujourd’hui… et demain ?  Aujourd’hui, voici le 4ème et dernier épisode de notre « AVANT/APRES »: DV3 (avril 2021)

AVANT

DV3 produisait principalement des produits imprimés haut de gamme pour de très nombreux clients dans les secteurs pharmaceutique et automobile. Les lettres D et V renvoient en fait aux initiales des propriétaires de DV3, à savoir Erik De Coster et Joris Vancoetsem, et Tanja De Page (l’épouse d’Erik). Ils ont fondé l’entreprise en 2001. Le 3 fait référence aux trois imprimeries avec lesquelles DV3 a travaillé en étroite collaboration avant d’investir dans davantage de machines de plus grande taille.

Erik De Coster : « La reprise fut un choix délibéré. Au sein d’un marché hautement concurrentiel, deux choix s’offrent à vous : prendre en charge votre développement vous-même ou être pris en charge. En l’absence de véritable successeur, nous avons opté pour la seconde solution. Nous connaissions déjà Daddy Kate, puisque Tanja y avait travaillé dans les années 1990. Nous avons bien accroché dès les premiers entretiens. Nous partageons notamment la même vision du service. J’ai également beaucoup apprécié la transparence tout au long du processus de rachat. »

APRES

Joris Vancoetsem : « 1 an tout juste vient de s’écouler depuis. En toute honnêteté ? Cette année fut assez difficile. Notre succursale à Overijse a définitivement fermé ses portes en septembre 2021. Quasiment tous les 15 collaborateurs se sont vus offrir l’opportunité d’aller travailler chez DADDY KATE à Leeuw-Saint-Pierre. Certains l’ont fait, d’autres non. Souvent une question de distance. C’était vraiment dommage, mais tout à fait compréhensible. »

« Pour ceux qui ont franchi le pas, comme Tanja et moimême, il a fallu s’habituer à cette nouvelle méthode de travail, bien évidemment », ajoute Joris Vancoetsem. « Vous devez savoir que DV3 était fondée sur une petite structure. Nous avons donc principalement attiré des entreprises qui recherchaient un service poussé et de grande qualité. On se connaissait tous, et il était toujours possible de procéder à des modifications de dernière minute, voire de dernière seconde. Le flux de travail était un peu plus souple et souvent moins détaillé, mais il nous convenait. À nous et à nos clients. Maintenant que nous avons rejoint la grande famille de Daddy Kate, il va sans dire que tout est bien plus structuré. Nous avons trimé au début, mais depuis tout le monde a trouvé ses marques. Les clients aussi. »

FUTUR

Joris Vancoetsem pense que les clients de DV3 ont rapidement remarqué que les possibilités étaient beaucoup plus nombreuses qu’avant : « Et en plus, ils bénéficient du même service personnalisé qu’auparavant. C’est du win-win. Je pense que c’est aussi la raison pour laquelle ils nous sont restés fidèles. Nous sommes rassurés et nous avons foi en l’avenir. Maintenant que le suivi de ces clients se passe bien, l’heure est venue de se remettre à prospecter. »

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.